Approche sociolinguistique de la production terminologique au Québec – Application du modèle glottopolitique

Résumé de la conférence prononcée par Sophie Ballarin (doctorante – Université de Montréal) le 21 avril 2008.

Dans le cadre de notre thèse, nous avons utilisé un modèle glottopolique pour l’analyse de l’activité terminologique au Québec. Celui-ci nous a permis, d’une part, de mettre en évidence les actions de gestion de la langue où intervient la société, que nous avons désignée sous le terme de facteurs glottopolitiques, et d’autre part, d’analyser les principales orientations en matière de production terminologique de 1960 à 2000. Nos objectifs visent à mettre en évidence les dimensions et les facteurs glottopolitiques en œuvre en matière de production terminologique, et ce, à partir de l’étude des 2 secteurs suivants : automobile et alimentation.

Pour notre étude, nous avons proposé 6 périodes caractérisant la production terminologique au Québec. À l’intérieur de ces 6 périodes, qui s’échelonnent de 1961 (création de l’Office de la langue française) à 2002 (création du nouvel Office québécois de la langue française), nous avons proposé une étude du discours éditorial contenu dans les publications terminologiques des secteurs étudiés. Dans le cadre de cette communication, nous présenterons le modèle théorique utilisé pour notre recherche avant de nous pencher sur une étude de cas : le secteur de l’automobile.