Mineure en sciences cognitives

Les sciences cognitives visent à comprendre tous les aspects du processus d’acquisition de connaissances, soit :

  • La perception
  • L'apprentissage
  • Le langage
  • La résolution de problèmes
  • Le raisonnement

Ce domaine offre des perspectives d’avenir intéressantes dans une société où de plus en plus de professions nécessitent de produire, d'emmagasiner, de transformer et de transmettre de l'information.

  • Admission à l’automne et à l’hiver
  • Offert le jour
  • Plein temps et temps partiel
  • Cote R minimum requise : 20
  • 30 crédits, dont 27 à option

Faire une demande d’admission
pour l’hiver 2018; ENCORE POSSIBLE!

La mineure en sciences cognitives offre une formation de base en sciences cognitives. Elle inclut des cours d'informatique, de linguistique, de philosophie et de psychologie.

Cumulez la mineure en sciences cognitives avec un ou plusieurs programmes et obtenez un baccalauréat !

Baccalauréat par cumul (BACCUM)

Le baccalauréat par cumul peut être:

  • composé d’une majeure (60 crédits) et d’une mineure ou d’un certificat (30 crédits);
  • composé de trois mineures ou certificats (3 x 30 crédits).

Ce baccalauréat par cumul, s’il est composé d’une majeure et d’une mineure, peut permettre l’accès à la maîtrise (45 crédits) dans la discipline de la majeure choisie. Conditions d’admission variables.

Il peut aussi permettre l’accès à des programmes de diplômes d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S. – 30 crédits), ou à une maîtrise interdisciplinaire (ex. : muséologie ou études internationales). Conditions d’admission variables.

N.B.: Il n’est pas possible d’opter pour une majeure et une mineure d'une même discipline.

En savoir plus

Des questions sur le programme?

Richard Patry, professeur titulaire : 514 343-6111 poste 32483
Diane Camerlain-Boucher, technicienne en gestion des dossiers étudiants: 514 343-7869

Les + d’étudier les sciences cognitives à l’Université de Montréal!

  • Des professeurs participant à des travaux liés aux plus récents développements de la discipline (acquisition du langage par l’enfant, synthèse et génération automatique de textes, élaboration de dictionnaires d’usage, linguistique théorique, etc.).