Doctorat en traduction

Le doctorat en traduction vise à former des chercheurs et des professeurs en traductologie ou en terminologie.

En traductologie, les étudiants s’attardent, entre autres, à :

  • L’histoire
  • La théorie
  • La pédagogie
  • Les lettres et sciences humaines
  • Les sciences et techniques
  • La traductique
  • Les études comparatives
  • Admission à l’automne
  • Offert le jour
  • Plein temps et demi-temps
  • 90 crédits, dont 78 pour la recherche et la thèse

Faire une demande d’admission

En terminologie, ils se penchent notamment sur :

  • L’histoire
  • La théorie
  • La pédagogie
  • Les langues de spécialité
  • La terminotique
  • L’aménagement linguistique
  • La lexicographie
  • La terminographie

Consultez les directives relatives au cheminement au doctorat en traduction.

Des questions sur le programme?

Richard Patry, professeur titulaire : 514 343-6111 poste 32483
Élyse Tremblay, technicienne en gestion des dossiers étudiants de cycles supérieurs : 514-343-2061

Les + d’étudier la traduction à l’Université de Montréal!

  • La possibilité de travailler sous un régime de cotutelle, donnant l’occasion de séjourner à l’étranger et de soutenir une thèse devant un jury bipartite.
  • L’accès à de nombreuses bourses d’études, dont la bourse Gabriel-Kucharski.
  • Les plus récents outils technologiques : bases de données terminologiques, dictionnaires bilingues et outils de traduction assistée par ordinateur, etc.
  • Des professeurs ayant obtenu des prix et distinctions de prestige pour la réalisation d’ouvrages généraux, de dictionnaires, de logiciels de recherche et d’instruments d’évaluation de matériel pédagogique.
  • La présence de l’Observatoire de linguistique Sens-Texte (OLST), qui regroupe 3 disciplines : la linguistique, la terminologie et la didactique.
  • La revue Mεta, considérée comme l’une des meilleures publications au monde dans les domaines de la traduction, de la terminologie et de l’interprétation.
  • Le Département est membre de l’Association canadienne des écoles de traduction, entretenant ainsi des liens étroits avec employeurs et associations professionnelles.
  • L’Université de Montréal est membre de la Conférence des instituts universitaires de traduction et d’interprétation, instance à rayonnement international regroupant des écoles de traduction d’Europe et d’ailleurs dans le monde.