Baccalauréat en traduction

Le baccalauréat spécialisé en traduction offre une solide formation professionnelle de niveau universitaire.

Il prépare en priorité à l'exercice de la profession de traducteur généraliste, dans la combinaison anglais-français. Cependant, il permet aussi d'acquérir des compétences en vue d'une carrière dans le secteur plus large des professions langagières :

  • rédaction;
  • terminologie;
  • révision;
  • conseil linguistique, etc.

Les étudiants admis dans un programme de
1er cycle en traduction recevront une convocation du Centre de communication écrite pour un test, dont une partie évalue la maîtrise du français et l'autre la maîtrise de l'anglais.

  • Admission à l’automne et à l’hiver
  • Offert le jour
  • Programme à capacité d'accueil limitée
  • Cote R minimum requise : 22
  • Plein temps
  • Cheminement international possible
  • Orientation COOP offerte
  • 90 crédits, dont 36 à option

Faire une demande d’admission
pour l’automne 17; ENCORE POSSIBLE!

Cheminement type (en vigueur à l’automne 2017)

Le baccalauréat spécialisé en traduction donne accès aux titres de traducteur agréé et de terminologue agréé de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ).

Des questions sur le programme?

Caroline Guay, technicienne en gestion des dossiers étudiants : 514 343-7445
Richard Patry, professeur titulaire : 514 343-6111 poste 32483

Orientations

Deux orientations (générale et COOP) s’offrent aux étudiants du programme, ainsi que le Cheminement international.

Orientation générale

Cette orientation permet d’effectuer un stage (TRA2950H – Pratique en milieu de travail) de 6 crédits, généralement rémunéré.

Orientation COOP

Au terme de la 1re année, les étudiants affichant une bonne moyenne cumulative peuvent demander à continuer leur formation sous un régime coopératif. Cette orientation comprend 3 stages rémunérés de 3 à 4 mois chacun, effectués en alternance avec les trimestres d’études. La formation s’étend sur l’ensemble de l’année (12 mois).

Les mois consacrés au stage sont reconnus comme autant de mois d’expérience par l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ).

Cheminement international 

Il est aussi possible de continuer la formation dans le Cheminement international au terme de la 1re année, si vous avez obtenu une bonne moyenne et si vous possédez des connaissances approfondies d’une 3e langue. Le Cheminement international permet de réaliser un séjour à l’étranger d’au moins 1 trimestre à plein temps.

Les + d’étudier la traduction à l’Université de Montréal!

  • L’accès à de nombreuses bourses d’études, dont la bourse Gabriel-Kucharski.
  • Les plus récents outils technologiques : bases de données terminologiques, dictionnaires bilingues et outils de traduction assistée par ordinateur, etc.
  • La présence de professeurs ayant obtenu des prix et distinctions de prestige pour la réalisation d’ouvrages généraux, de dictionnaires, de logiciels de recherche et d’instruments d’évaluation de matériel pédagogique.
  • La présence de l’Observatoire de linguistique Sens-Texte (OLST), qui regroupe 3 disciplines : linguistique, terminologie et didactique.
  • La revue Mεta, considérée comme l’une des meilleures publications au monde dans les domaines de la traduction, de la terminologie et de l’interprétation.
  • Le Département est membre de l’Association canadienne des écoles de traduction, entretenant ainsi des liens étroits avec employeurs et associations professionnelles.
  • L’Université de Montréal est membre de la Conférence des instituts universitaires de traduction et d’interprétation, instance à rayonnement international regroupant des écoles de traduction d’Europe et d’ailleurs dans le monde.